RESTEZ CONNECTES
RECHERCHE
Au Cameroun, 10 personnes homosexuelles condamnées au seul motif de leur orientation sexuelle
Appel à signatures
Publié le vendredi 16 septembre 2011

Au Centre LGBT Paris IdF, nous connaissons l’avocate Alice N’Kom, présidente de l’association Adefho (Association pour la défense des droits des homosexuel-le-s au Cameroun) et d’Alternatives-Cameroun, que nous avons reçue l’an dernier pour une soirée consacrée à la solidarité internationale.

Cette fois, elle nous alerte sur l’arrestation de dix personnes au Cameroun, pour avoir commis « le délit d’homosexualité ». L’un des hommes arrêtés vient d’être condamné à 3 ans d’emprisonnement pour avoir simplement adressé un SMS dans lequel il déclarait son amour, à l’élu de son cœur.

Les associations LGBT camerounaises ont décidé d’interpeller le président du Cameroun, Paul Biya, afin qu’il mette un terme à la violente répression qui s’abat actuellement dans le pays. Alice N’Kom a sollicité un entretien avec le président, auquel elle remettra un appel international à cesser la chasse aux homosexuel-le-s

Les personnes LGBT camerounaises et leur avocate espèrent un fort soutient international. Nous vous invitons à signer sans tarder l’appel au président, relayé sur www.allout.org/fr/cameroon.

Pour le Centre LGBT Paris IdF
Christine Le Doaré, présidente

Au Cameroun, le ciel tombe sur la tête des homos
Voir aussi :
Soutenir par un don