CALENDRIER

RESTEZ CONNECTES
RECHERCHE
Cinépride 2010
7ème festival de films LGBT de Nantes
Publié le mercredi 15 décembre 2010

Du 19 au 25 mai 2010 au cinéma Katorza

Tout habitué des salles obscures constate que depuis Brokeback Mountain
et Harvey Milk, les thèmes LGBT (Lesbiennes, Gay, Bi et Transgenres) sont
de plus en plus présents sur les écrans, signe d’une évolution des esprits.
« Un festival Cinépride est-il alors encore nécessaire ? » nous demandet-
on. Certainement, et pour plusieurs raisons.

D’abord, l’humain est tel que la différence de l’autre suscitera toujours une
part de peur et donc de rejet. D’où l’éternelle nécessité de faire (re)connaître
la différence et évoluer les cadres sociaux et légaux. Ensuite, Cinépride
demeure une occasion d’échange et de convivialité, entre personnes LGBT
et vis-à-vis des autres. L’occasion aussi de découvrir des films qui sinon
resteraient invisibles.

Enfin, quelle que soit l’acceptation des différences, il est important pour
chaque minorité de jouer un rôle dans la vie de la cité et d’exprimer ses
spécificités. Grâce aux efforts conjugués des bénévoles du Centre LGBT de Nantes et de l’équipe du Katorza, la programmation 2010 se veut
encore une fois très éclectique. Des fictions bien-sûr, du drame à la comédie
(même musicale), des documentaires, des témoignages amusants ou
bouleversants, explorent les sujets aussi divers que la sortie du placard
à n’importe quel âge, les tensions de famille, l’adoption, le genre, la lutte
contre l’homophobie, le recours à l’art, au rêve ou la féerie…

Trois des films proposés cette année bénéficient d’un sous-titrage français
exclusif, confectionné pour Cinépride 2010. Nous tenions à vous montrer
ces films ! Merci Blandine, Lucie et un spécial thanks à l’équipe du festival
Cineffable qui nous offre les sous-titres des autres films inédits. Nous
sommes donc heureux de vous présenter des films d’origines variées,
d’Europe, d’Amérique ou d’Afrique, du nord ou du sud…

Parmi les invités : Mehdi Ben Attia, réalisateur du film d’ouverture Le fil tourné
en Tunisie, Panos H. Koutras, réalisateur grec de Strella et Céline Metzger à
propos de la situation des gays et des lesbiennes au Cameroun (Sortir du
Nkuta). L’association Contact qui favorise les échanges entre les homos et
les familles interviendra suite à la projection de Due volte genitori. L’Espace
Simone de Beauvoir proposera une rencontre après le documentaire choc
The Brandon Teena Story. Cerise sur le gâteau, l’association Wonderground
invite cette année la chanteuse Milkymee, voix intime et puissante.
Le feu de la mémoire sera entretenu par la projection de films du répertoire,
qu’il s’agisse du couple Audrey Hepburn – Shirley MacLaine dans
La rumeur, ou du combat de Dirk Bogarde dans Victim, film rare qui changea
le regard sur l’homosexualité au cinéma. Enfin, un hommage à Patrick
Swayze permettra de mesurer son talent et son audace dans un rôle inattendu
de drag-queen (Extravagances).

Un mot encore, sur l’affiche 2010 : les canards roses de 2009 ont fait
place à deux tractopelles roses… se roulant des pelles ! Ne dit-on pas
avec ironie des gays qu’ils sont « du bâtiment » et des lesbiennes qu’elles
sont « camionneuses » ? Voilà donc de quoi réconcilier tout le monde ! Alors
rassemblons-nous, dans les salles obscures, lors des buffets offerts dans
le hall du cinéma, puis lors d’« after » chez nos enseignes partenaires pour
prolonger les échanges !

L’équipe Cinépride

Documents :
Voir aussi :
  • Un rappeur différent
    Monis est un rappeur de 22 ans originaire de Dijon. Il bouleverse les (...)
  • H+L+G+B+T = Notre Humanité
    PRIDE 2010 Marche des fiertés lesbienne, gay, bi et trans La Marche des (...)
  • Samedi 29 mai au LC CLub
    LA soirée PRIDE officielle 2010, c’est au LC Club. Prévente 10€ au Centre (...)
  • 2010
    La Coordination InterPride France (CIF) vous communique le calendrier (...)
Soutenir par un don