RESTEZ CONNECTES
RECHERCHE
Comment vivez-vous votre vie LGBT ?
Une étude européenne mène l’enquête
Publié le samedi 14 avril 2012

Par Raphaël Moreaux sur Têtu.com

L’Agence européenne pour les droits fondamentaux lance la première enquête en ligne au niveau européen. Objectif : dresser le portrait de la communauté LGBT dans l’Union. Une étude qui devrait pousser les politiques à prendre leurs responsabilités.

C’est la première fois qu’une étude au sujet des discriminations envers les personnes LGBT est réalisée à si grande échelle. Du 2 avril jusqu’à la fin du mois de juin, les personnes homosexuelles, bisexuelles ou trans des 27 pays membres de l’Union Européenne et de la Croatie (prochain pays à rejoindre l’Union) sont appelées à participer à cette enquête en ligne et à partager leurs expériences de manière anonyme.

Constat et préconisations
Objectif de l’enquête : faire un constat des réalités LGBT en Europe. Avez-vous déjà été victime de discriminations, de harcèlement ? Vous sentez-vous accepté ? Pensez-vous que votre pays lutte suffisamment pour défendre vos droits ? Les résultats qui seront normalement présentés fin 2012 au Conseil européen donneront des exemples d’initiatives menées dans certains pays et des préconisations pour développer les politiques existantes.

Pour réaliser l’enquête, l’Agence européenne des droits fondamentaux a confié la logistique à l’institut de sondage Gallup. « Tout l’enjeu est de fournir aux autorités européennes des informations objectives, réalisées par un institut de sondage professionnel et non par des associations à qui l’on pourrait reprocher un certain parti pris », explique Laura Leprince, référente française de l’enquête aux côtés d’Elizabeth Ronzier de SOS Homophobie.

Relayer l’information
L’enquête devrait fournir une vision globale des conditions LGBT dans l’Union mais aussi une comparaison des situations entre les différents États membres. Des informations qui constitueront un levier important pour faire réagir les législateurs. « Un travail fait à l’échelle d’un continent a forcément un poids énorme. Voilà pourquoi je suis motivée pour faire passer le message et inviter le plus de personnes à participer », confie Laura Leprince.

Pour elle, une importante mobilisation est essentielle afin d’obtenir des résultats les plus représentatifs possibles de la population LGBT en Europe. Aidée d’Elizabeth Ronzier, elle sera chargée de relayer l’informationn notamment via les réseaux sociaux avec la création d’une page Facebook. « Si vous voulez que votre situation concrète s’améliore, que les politiques s’y intéressent, aidez-les à avoir une photo objective de la situation en France, notamment par rapport à d’autres pays européens. Répondez à l’enquête et poussez les politiques à prendre leurs responsabilités »

Participer à l’enquête
Soutenir par un don