RESTEZ CONNECTES
RECHERCHE
Le kiss-in prévu à Lyon tourne à l’affrontement avec les contres-manifestants
Publié le mercredi 19 mai 2010

Le "Kiss-in" prévu aujourd’hui en début de soirée devant la cathédrale Saint-Jean à Lyon s’est résumé à un face à face interminable entre pro-gays et contre-manifestants.

Les deux parties ont multipliés chants et slogans, échanges de baisers d’un côté, prières de l’autre, parsemées de quelques menaces et noms d’oiseaux.
Mais les forces de l’ordre avaient mis en place un cordon de sécurité efficace : cette présente d’environ 80 gendarmes et policiers a certainement permis d’éviter que l’affrontement ne vire à la bataille rangée. Les participants du kiss-in, organisé dans le cadre de la journée de lutte contre l’homophobie, était environ 300. Les contre-manifestants étaient environ 150, parmi lesquels aussi bien de jeunes pratiquants catholique fervents que des jeunes identitaires et autres membres de la droite nationaliste ou extrême. Vers 21h30, la police a donné l’ordre aux deux parties de quitter les lieux.

Du côté des participants au "kiss-in", l’évacuation s’est déroulée sans résistance notable, les contestations prenant essentiellement la forme de slogans hostices à la police.

L’affaire a en revanche pris une tournure plus musclée dans les rangs des contre-manifestants, avec échange de coups, usage des gaz lacrymogène, début de poursuite dans les rues de Saint-Jean et finalement deux interpellations.

Soutenir par un don