RESTEZ CONNECTES
RECHERCHE
Premier mariage gay à Matha : la loi républicaine doit s’appliquer à tous
Monsieur Claude BINAUD confirme son refus discriminatoire de ne pas marier Bernard ROUHAUD et Peng SAENPINTA
Publié le mercredi 31 juillet 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE ADHEOS
Saintes le 30 juillet 2013

Samedi 3 août aura lieu le premier mariage gay à Matha, commune de Charente-Maritime où son Maire Monsieur Claude BINAUD a déclaré publiquement, le 14 juin dernier, son refus de marier "deux garçons" mais "deux filles, peut-être" faisant tristement la Une de l’actualité nationale.

ADHEOS estime ces propos particulièrement choquants, homophobes et sexistes de la part du premier magistrat de la commune, pour lequel tout citoyen est en droit d’attendre des valeurs de respect et d’exemplarité dans ses propos et dans ses actes.

ADHEOS rappelle que l’homophobie n’est pas une opinion mais un délit, pour lequel la liberté de conscience n’a aucun droit.

ADHEOS rappelle que tout maire, en tant qu’officier d’état civil, a pour obligation de marier tous les couples, sans aucune discrimination, cette obligation étant garantie par les droits fondamentaux de tout citoyen .

Qui plus est, l’attitude méprisante du Maire de Matha qui a refusé de recevoir, le 15 juillet dernier, les futurs mariés de sa commune, ces derniers tentant de trouver à l’amiable une sortie honorable à cette situation dont ils sont victimes, renforce le ressenti coupable et inexcusable de tout citoyen républicain face à un maire qui fuit ses responsabilités et ses obligations.

C’est pourquoi, nos futurs mariés de Matha, avec l’appui d’ADHEOS, ont procédé officiellement, le 27 juillet dernier, à la saisie d’un recours auprès de Madame la préfète de Charente-Maritime , en tant qu’autorité de tutelle, contre le refus de Monsieur Claude BINAUD, Maire de Matha, de célébrer lui-même le mariage d’un couple homosexuel.

Messieurs Bernard ROUHAUD et Peng SAENPINTA étant victimes de discrimination en raison de leur orientation sexuelle, l a représentante de l’Etat doit prendre toutes dispositions et décisions utiles pour que cesse cette discrimination et doit saisir si nécessaire le Procureur de la République. La copie de la saisine a été adressée à Monsieur Manuel Valls, Ministre de l’intérieur.

ADHEOS attend de la représentante de l’Etat français en Charente-Maritime qu’elle soit particulièrement inflexible et impose toute la rigueur de la loi à tous, fussent-ils maire.

ADHEOS sera présente officiellement à la cérémonie du mariage républicain du premier couple gay de Matha, célébré par Monsieur Wilfrid HAIRIE, 5ième adjoint (du fait du refus discriminatoire de monsieur le maire), le samedi 3 août, en tant qu’invitée mais aussi en tant que soutien à tous les couples de même sexe à Matha et en France.

Frédéric HAY, président d’ADHEOS

Soutenir par un don