RESTEZ CONNECTES
RECHERCHE
Saint-Valentin : la promotion homophobe du Subway Saint-Serge à Angers
QUAZAR demande des explications à Subway France et envisage de déposer plainte
Publié le samedi 16 février 2013

Jeudi 14 février, à l’occasion de la Saint Valentin, le Subway d’Angers Saint-Serge, quartier universitaire, a lancé une offre promotionnelle à destination des couples : deux menus à un prix d’appel.

QUAZAR, Centre LGBT d’Angers, s’est alerté du caractère homophobe de cette offre communiquée par voie d’affiche au public.

En effet, la promotion est destinée « Pour les couples (H/F*) » avec renvoi à l’annotation suivante en bas d’affiche :
(sic) « * Discrimination (?) : Non, la loi de mariage pour tous a avancé, mais n’est pas encore ratifié au sénat. Jusque la je utilise la loi de la liberté d’expression ».
Voir ci-dessous l’affiche qui était encore visible ce vendredi 15 février à 14h.

Que cette affiche soit bourrée de fautes, et exprimée dans une syntaxe qui laisse à désirer, est déplorable mais bien plus grave est l’homophobie pénale qu’elle exprime.

Son auteur commet une erreur commerciale et juridique de taille en liant les couples -qu’ils ne précisent pas devant être mariés, qui peuvent donc tout aussi bien être des concubins que des pacsés- à la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe, qui a été adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale mardi dernier. C’est sans rapport.

Cette offre promotionnelle est homophobe puisqu’elle n’est réservée qu’aux couples hétérosexuels, la refusant aux couples homosexuels. Son auteur a donc méconnu les articles 225-1 et 225-2 du code pénal en commettant une discrimination qui consiste à refuser un bien ou service à des clients à raison de leur orientation sexuelle, vraie ou supposée, ici des couples de même sexe.

QUAZAR demande des explications à Subway France et les mesures que la société compte prendre en réaction à cette initiative qui n’est circonscrite qu’à cette franchise Saint-Serge université.

QUAZAR se réserve la possibilité de déposer plainte en fonction de l’étude juridique en cours et des suites de cette affaire.

Stéphane Corbin,
président de QUAZAR

  • Affiche Subway
Site de Quazar
Voir aussi :
Soutenir par un don